La culture italienne et ses médias, télé italienne et presse italienne



La culture italienne est omniprésente dans les musées mais aussi dans les médias qui sont un moyen de connaitre et de comprendre un pays.
Les musées sont ouverts du mardi au samedi de 9h à 19h mais on ne peut vraiment généraliser, les horaires variant énormément entre les musées.

Les tarifs sont plutôt variés avec de nombreuses réductions pour les étudiants et les chomeurs mais ils demeurent dans la majorité assez élevés. A noter que si un musée qui devait être ouvert est fermé, la porte d’entrée est alors décorée d’un mot « chiuso » qui signifie donc « fermé ».

La télévision italienne comporte de nombreuses chaines privées depuis que le monopole de l’Etat fut levé en 1975. La Rai Spa ou Radiotelevisione Italiana est le principal groupe audiovisuel public italien contrôlée principalement par l’Etat Italien. Avec une part de marché de 45,4 %, ce groupe diffuse entre autres les trois chaînes de télévision généralistes hertziennes, Rai Uno, Rai Due et Rai Tre ainsi que 13 chaines satellitaires. En 1970, le groupe Fininvest de Silvio Berlusconi pris le contrôle de Canale 5, une chaîne généraliste puis, au début des années 80, il acquis Italia 1, une chaîne de divertissements et Rete Quattro, une chaîne plutôt axé sur l’actualité. Ces trois chaînes sont celles qui font le plus d’audience, atteignant à elles trois 43,2% d’audimat national en 2001.

Le groupe Fininvest contrôle Mediaset, le premier groupe privé de communication italien présent autant dans la presse que sur Internet et sur les ondes hertziennes. Cependant une loi stipule qu’une entreprise privée ne peut acquérir plus de deux chaines nationales.
En ce qui concerne la radio, la RAI ou Radio Audizione Italia est le groupe le plus puissant des ondes hertziennes. C’est la radio d’Etat. Mais on compte aussi plusieurs radios libres. De surcroit, il est possible de capter certaines radios françaises tel Europe 1 ou France Inter selon l’endroit où l’on se trouve. A noter que la Radio Vaticana diffuse des informations en français.

Dans le domaine de la presse écrite italienne, le lectorat varie entre 5 et 6 millions avec un choix de presses de 90 titres environ. Mais deux grands quotidiens nationaux se hissent au sommet des ventes, La Repubblica, une revue indépendante fondée en 1976, située politiquement au centre gauche et Il Corriere della Sera, un quotidien publiée à Milan dirigée par un journaliste historien, Paolo Mieli. Il existe toutefois une multitude de journaux locaux, que ce soit au niveau régional ou tout simplement communal.

Derrière, la presse spécialisée suit de près les journaux généralistes. La Gazetta dello Sport, par exemple, est le plus ancien quotidien de sport d’Italie et reste le plus vendu avec avec 450 000 exemplaires qui le hisse en troisième position des ventes. Tout de suite après, Il Sole 24 Ore, un quotidien économique affiche une diffusion de 400 000 exemplaires. Mais il est possible de se procurer des journaux et magazines français dans les kiosques, les librairies françaises et les centres culturels. Il existe même des librairies situées dans les zones hautement fréquentées qui proposent un choix d’ouvrages en français agrémenté d’une sélection de livres de poche.
Dans les grandes villes, les librairies françaises de même que les centres culturels proposent des conférences, des expositions, des projections de films et des bibliothèques de prêt.