Bien manger en Italie, la gastronomie italienne


Il vaut mieux éviter les restaurants trop touristiques qui vous proposeront des plats quelconques, par exemple, un steak grillé ou une côte de porc à la sauce tomate. Vous passeriez à côté d’un des plaisirs de la vie italienne. Cherchez dans les petites rues voisines, les petits restaurants moins fréquentés. Du plus économique au plus onéreux, vous pourrez manger dans une pizzeria, une trattoria ou un ristorante.


Les repas débutent habituellement par des antipasti, des hors d’œuvre composés de viandes froides, de légumes crus assaisonnés à l’huile d’olive ou le vinaigre.
Ensuite le premier plat ou Primo piatto se présente sous forme d’un choix de plats de pâtes avec le bucatini alla matriciana ( des gros spaghettis servis avec de la poitrine fumée et de la sauce tomate pimentée), de la penne dall’arrabbiata ( des pates servis avec des tomates, du persil, et du poivre), du gnocchi alla romana ( un plat à base de semoule et de pomme de terre), des spaghetti alla puttanesca ( des pates au thon avec des olives et des câpres ). Il est aussi proposé un potage de haricots, de lentilles ou de pois chiches.

Puis vient le plat de résistance, le secondo piatto, pouvant se présenter au choix, sous forme de poisson avec de l’espadon ( pesce spada e patatine), de moru (baccalà dorato) ou de chien de mer (palombo alla romana) ou de viande avec l’abbachio alla scottaditto (des côtelettes d’agneau grillées), du saltombocca alla romana (du veau poêlé fourré de jambon cru et de sauge au vin Marsala), le trippa alla romana, le coda alla vaccinaria ( de la queue de bœuf en ragoût) et la pagliata di vitello ( du veau à la tomate et à la crème)

Par la suite, vous aurez le choix, en dessert, entre la cassata (une génoise au Rhum à et à la crème de cacao), les maritozzi (des pâtisseries à la crème) la panna cotta (un flanc à la crème), le tiramisu, la macedonia di frutta (une salade de fruits), un sorbet ou enfin le gâteau maison surnommé la torta della casa.

Pour accompagner le repas, le choix est offert entre un Chianti, un Cesanese d’Olevano ou une multitude de vins blancs tel le Colli, le Velletri, le Marin, le Frascati ou le Monteporzio.
Pour finir le repas, un expresso fait parfaitement l’affaire.

Bien entendu, des paninis, des pizzas al taglio (une part de pizza) ou des tramezzini (un sandwich de pain de mie) sont proposés à ceux qui n’ont qu’une petite faim.