Vous pouvez vous assurer pour couvrir votre déménagement



Principe de l’assurance déménagement

L’assurance déménagement couvre les éventuels dommages subis par les biens à déménager en tenant le déménageur pour responsable. Pour que le contrat soit valable, le propriétaire des biens à déménager doit faire une déclaration de valeur correspondant à l’estimation globale des biens concernés. Tous les critères d’indemnisation sont également définis au moment de signer le contrat. Une fois le contrat signé, le déménageur devient responsable de tous les biens. Le contrat signé avec le déménageur ne suffit toutefois pas parce qu’il est limité. Pour combler cette lacune, il est vivement conseillé de souscrire en plus une assurance dommage. Cette couverture est souvent incluse dans les contrats multirisques habitation. Cela ne coûte parfois que quelques euros supplémentaires par an alors il faut y penser au moment de la signature du contrat multirisque habitation même si aucun déménagement n’est prévu parce qu’on ne sait jamais. Si le déménagement n’est pas couvert dans votre assurance habitation, vous pouvez toujours demander une extension de garantie. Certains déménageurs proposent ce type d’assurance, mais il convient de bien vérifier chaque proposition pour être certain d’être couvert convenablement.

Assurance déménagement : le déménageur n’est pas responsable de tous les dommages

Même avec un contrat en bonne et due forme, le déménageur n’est pas toujours responsable de tous les dommages subis par les biens à déménager. Le déménageur est notamment déchargé de toute indemnisation si un bien a été endommagé à cause du propriétaire. Cela résulte souvent d’un mauvais emballage. Le déménageur est également exempt d’indemnisation si un ou plusieurs biens sont endommagés à la suite d’un cas de force majeure comme le vol du véhicule, un accident de la route ou une agression. Et enfin, il n’a pas à rembourser un bien endommagé si celui-ci est fragile. Certains meubles sont en effet trop fragiles pour supporter un transport classique et nécessitent une manutention spécifique. Par ailleurs, le client est protégé par la loi face au déménageur. Si auparavant, une réclamation pour meuble ou objet endommagé n’était valable que durant les 3 jours suivants, le déménagement, la loi du 22 juillet 2009, appliquée depuis le 1er janvier 2010, allonge ce délai à 10 jours à compter de la livraison des biens. Il suffit alors d’adresser une lettre recommandée à la société de déménagement pour lui faire connaître les protestations. Cette lettre doit être accompagnée de preuves pour être valable si le client n’a pas émis des réserves au moment de la livraison. S’il en a émis, la preuve n’est pas utile.