Tourisme Pays Basque

Quoi voir à Hendaye ?



Hendaye est fière d’être basque ! Et la meilleure façon de s’en apercevoir et d’y séjourner le temps des vacances. Vous pourrez ainsi flâner dans les rues du centre-ville les jours de marché. Il flotte alors comme une atmosphère de farniente, sur un fond épicé et généreux dont les basques ont le secret. Au menu, poulet basquaise forcément, mais aussi marmitako, axoa, thon ou chipirons à la plancha, sans oublier les fameux Ardi Gasna (fromage de brebis) et gâteau basque. Une fois rassasié, le promeneur peut sans peine s’adonner aux plaisirs de la plage, fort belle à Hendaye, mais aussi partir à la découverte de l’architecture typique du centre-ville. Le cœur d’Hendaye palpite entre l’église St Vincent, construite en 1598, et le fort Gaztelu Zahar construit au 17e siècle par Vauban. Les façades blanches caractéristiques du pays basque s’ornent partout de galeries de bois peintes. Entre deux compétitions de pelote, de force et de danses basques, toute la bonne humeur des gens d’ici s’exprime à travers la chanson populaire et les fêtes. En sortant du centre-ville, la nature reprend ses droits. La mer d’un côté, la montagne de l’autre, Hendaye est un vrai paradis pour des vacances actives. Le Domaine et le Château d’Abbadia sont à visiter absolument. Ils se découvrent en arrivant à Hendaye par la Route de la Corniche. Le domaine est propriété du Conservatoire du Littoral. Sur 65 hectares, il offre à ses visiteurs un riche éventail de milieux naturels (prairies de fauches, bosquets, parcelles cultivées, pâturages, bruyères vagabondes, lande maritime…). Au gré de l’un des nombreux sentiers, la promenade offre des paysages somptueux à admirer de falaise en falaise. Le Château d’Abbadia quant à lui construit par Violet le Duc de 1864 à 1879 trône sur le contrefort. Son architecture néo-gothique, aux allures de château-fort étonne par sa force et sa légèreté mêlées. Ses tourelles, ses donjons et ses meurtrières imposent le respect alors que ses décorations fantaisistes d’éléphants, grenouilles et chats de gouttière titillent l’imaginaire.