Mieux comprendre le rééquipement à neuf



Principe de la garantie rééquipa à neuf

La garantie rééquipèrent à neuf est une clause facultative de l’assurance habitation. Elle anticipe les dégâts d’un vol, des eaux, d’un incendie et de tout autre sinistre pouvant détruire ou faire disparaître les équipements de l’habitation de l’assuré. Cette clause est régie par l’article L121-1 du Code des assurances et a pour raison d’être de remplacer un bien volé ou détérioré par un autre identique et neuf. La compagnie d’assurance calcule toutefois l’indemnisation de deux façons. Il y a en premier lieu la garantie rééquipèrent à neuf avec laquelle les assureurs remboursent la valeur à neuf du bien en question. Le montant du remboursement correspond au prix du produit sur le marché au moment de la détérioration ou du vol. En général, le montant remboursé est moindre par rapport au prix d’achat du produit surtout si celui-ci date de quelques années. En effet, avec le temps, de nombreux produits deviennent plus abordables. Si l’assurance habitation n’inclut pas de garantie rééquipèrent à neuf, le remboursement se calcule autrement c’est-à-dire en tenant compte du prix du produit sur le marché au moment du sinistre et d’un coefficient de vétusté qui réduit considérablement le montant de l’indemnisation selon le pourcentage perdu de la valeur du bien.

À savoir sous la garantie rééquipèrent à neuf

Bien que d’apparences réellement intéressantes, la garantie rééquipèrent à neuf ne couvre pas tous les biens. Ce n’est par exemple pas du tout la formule recommandée pour couvrir de vieux meubles ou de vieux objets qui vous tiennent à cœur. D’une part, les produits couverts sont listés dans le contrat et d’autre part, la plupart des compagnies d’assurance limitent l’âge des biens couverts. Souvent, cette limite d’âge est de 2 ans, mais cela peut aller jusqu’à 10 ans en fonction de l’assureur. De plus, la garantie rééquipèrent à neuf est relativement couteuse étant donné qu’elle occasionne des cotisations de 10 à 15% plus élevées. Pour la couverture des biens mobiliers, la garantie rééquipèrent à neuf est plafonnée, ce qui est relativement risqué si l’évaluation de départ est faussée. Par ailleurs, chaque assuré doit faire attention à tous les termes techniques utilisés dans les contrats pour ne pas se tromper. Il ne faut notamment pas confondre rééquipèrent à neuf et valeur à neuf parce que l’indemnisation est réellement différente dans les deux cas. Et pour une garantie de rééquipèrent à neuf de qualité, l’assuré doit prendre le temps de bien comparer les offres voire d’engager un courtier en assurance.