Immobilier et environnement : mieux connaître le prêt écologique



Définition de ce qu’on appelle prêt écologique

Également appelé éco-prêt, le prêt écologique concerne surtout le domaine de l’immobilier. Il s’agit d’allier investissement immobilier et protection de l’environnement. Cette formule est valable aussi bien pour la construction d’un bien immobilier présentant des avantages écologiques considérables que pour des travaux à réaliser sur un logement classique déjà fonctionnel. Et étant donné la situation écologique alarmante de la planète, de nombreux pays facilitent l’accès à ce type de crédit et la France en fait partie. En effet, des milliards d’euros sont consacrés aux prêts écologiques et ces capitaux ne cessent d’augmenter d’année en année. D’ailleurs, les prêts écologiques ont beaucoup de succès parce que leurs avantages à court et à long terme sont nombreux. Si vous voulez mettre un projet immobilier écologique sur pied, sachez que cela devra être certifié écologique par l’entreprise qui devra réaliser les travaux pour que le prêt soit accordé. Si vous voulez juste équiper votre logement, une liste des travaux écologiques a été établie par le Code des impôts. Sachez également que les prêts écologiques sont plus facilement accordés aux personnes disposant d’un livret de développement durable. Toutefois, les autres profils ne sont pas exclus et tous les particuliers peuvent faire leur demande d’éco-prêt auprès des organismes concernés.

Le prêt écologique en pratique

Le prêt écologique est accordé uniquement aux particuliers et à ceux qui disposent d’une entreprise individuelle, notamment les artisans et les commerçants. La formule ne concerne toutefois qu’une liste de travaux écologiques. Cette liste comprend entre autres l’équipement d’une maison de panneaux solaires ou d’autres dispositifs destinés à exploiter des énergies renouvelables comme l’eau et le vent. De ce fait, l’installation d’éoliennes et d’équipements hydrauliques fait aussi partie des travaux inclus dans la formule. On peut également souscrire un prêt écologique dans le cadre d’un achat d’appareils de régulation du chauffage ou d’une installation de chaudière écologique (c’est-à-dire à basse température). Par ailleurs, une demande de prêt écologique s’accorde parfaitement avec des travaux d’installation d’isolation thermique aussi bien pour les murs que pour les vitres. Concernant le chauffage, on peut octroyer un éco-prêt pour équiper son logement de matériels de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant avec des biomasses comme le bois. L’installation de pompe à chaleur est également incluse. Certes, le prêt écologique concerne surtout le domaine de l’immobilier, mais ce n’est pas tout. En effet, il n’est pas rare de souscrire un prêt écologique pour un autre investissement écologique, notamment l’achat d’une voiture verte.