Crédit immobilier : conseils et astuces pour mettre son projet sur pied



Mettre son projet immobilier sur pied : bien étudier les dispositifs de défiscalisation

Investir dans l’immobilier est une démarche primordiale pour s’assurer un meilleur avenir. Ce n’est toutefois pas toujours facile avec les frais que cela engendre. En effet, en plus du montant proprement dit de l’achat, l’acquéreur doit prévoir des dépenses supplémentaires à court et à long terme. Voilà pourquoi il faut y penser à deux fois avant de s’y aventurer. Pour que votre projet immobilier aboutisse, nous vous conseillons en premier lieu de profiter des réductions d’impôts, proposées par les différents dispositifs de défiscalisation mis en place à cet effet. Plusieurs lois prévoient des réductions d’impôts plus ou moins conséquentes, mais elles ne sont pas toutes les mêmes. Vous devriez alors faire appel à un connaisseur ou consacrer beaucoup de temps pour décortiquer chacune des lois de défiscalisation en vigueur. Il y a en effet de quoi se perdre avec les lois Scellier (avec plusieurs volets), Girardin, Demessine … etc. La faisabilité et le montant de la réduction d’impôt dépendent en effet de nombreux critères. Les conditions changent par exemple selon la zone géographique dans laquelle le bien immobilier est bâti ou encore l’utilisation du dit bien (location ou habitation principale). Et bien sûr, tenez compte des changements appliqués en 2011 si vous êtes sur le point d’investir dans ce domaine.

Mettre son projet immobilier sur pied : opter pour un bien ancien

Rien ne mieux qu’un bien immobilier neuf si l’on possède la somme nécessaire, mais l’option de l’immobilier ancien n’a pas que des inconvénients. Au contraire, c’est un recours tout ce qu’il y a de plus rentable. Le prix de ce type de bien est très avantageux comparé à celui de l’immobilier neuf. L’immobilier ancien présente d’autres avantages comme la possibilité de déduire les intérêts du prêt et les loyers des impôts. Rénover le bien nouvellement acquis et le mettre à louer est également une excellente façon de le rentabiliser en termes d’impôts. Un calcul se fait pour réduire les impôts au cas où le coût des travaux serait supérieur aux loyers de l’année qui suit. Vous pourriez alors déduire jusqu’à 10 700 € de vos impôts. Par ailleurs, le dispositif Borloo Ancien peut vous faire gagner entre 60 et 75% de réduction en fonction de votre profil. Par ailleurs, cette loi prévoit aussi une défiscalisation même si le nouveau propriétaire ne fait aucune rénovation sur le bien ancien en question. En tout cas, il convient une fois encore de bien décortiquer le dispositif pour pleinement en profiter. En découvrant les détails de cette loi, vous saurez par exemple qu’il y a quelques contraintes à respecter à propos de la location du bien immobilier ancien.