Comment contrôler les rencontres en ligne des adolescents ?



Rencontres en ligne : les adolescents s’y mettent aussi

Peu d’adolescents en parlent à leurs parents, mais un grand nombre de nos enfants, à peine sortis de l’enfance sont inscrits sur des sites de rencontre. Si certains se contentent de parler de leurs centres d’intérêts ou du groupe tendance du moment en tchatant (discuter instantanément sur internet), d’autres s’inscrivent sur ces plateformes pour rencontrer un amoureux ou une amoureuse. Le nombre d’adolescents qui désirent rencontrer en vrai une personne rencontrée en ligne, et ce rapidement, est même en constante évolution. D’ailleurs, les parents s’étonnent parfois de découvrir les pseudonymes aguicheurs et provocants de leurs enfants. Et ce phénomène ne concerne pas une catégorie sociale spécifique. Les adolescents sont simplement séduits par l’effet tendance des rencontres en ligne. Et comme « ne pas faire comme les autres » est réellement hors de question à leur âge, ils se basent souvent sur les conseils de camarades qui sont déjà inscrits sur les sites de rencontre. Pourtant, les adolescents sont souvent mal-informés des dangers d’internet, contrairement aux adultes. Et comme ils se sentent invincibles à cet âge-là, les dangers ne les effraient pas. Au contraire, l’inconnu les excite.

Rencontres en ligne : protéger les adolescents des mauvaises rencontres en ligne ?

La discussion est la meilleure arme pour protéger les adolescents des dangers d’internet. Aux parents donc de les informer sur les précautions de base à prendre lorsqu’on discute avec quelqu’un sur un site de rencontre. Les règles de base concernent la préservation de la vie privée (ne jamais donner le numéro de téléphone, le vrai nom, l’adresse exacte durant les premières discussions). Les adolescents doivent aussi tenir compte du fait que de nombreux « prédateurs » se font passer pour des personnes de leur âge pour les amadouer et les influencer. Les adolescents peuvent même être mis au courant de la possibilité que quelqu’un puisse leur proposer de poser nu devant la webcam et vendre les images sur des sites pornographiques. Par ailleurs, les adolescents qui ne discutent pas avec leurs proches, ceux qui n’ont pas d’amis ou qui ont une tendance à se révolter et à aller à l’encontre des règles sont les plus vulnérables. Il revient donc aux parents d’être toujours très vigilants. Il est également conseillé de s’informer sur les logiciels de contrôle parental qui permettent de limiter le genre de sites auxquels les adolescents peuvent avoir accès.