Assurance habitation : quelle couverture pour les loyers impayés ?



Locataire mauvais payeur : le propriétaire peut maintenant souscrire une garantie loyers impayés

De nombreux propriétaires se retrouvent dans des situations délicates lorsque les locataires ne payent pas leur loyer. Il arrive que les locataires perdent leur emploi ou qu’ils partent sans prévenir après quelques mois de loyers en retard, mais parfois, les loyers impayés ne sont tout simplement pas justifiés. Quelle qu’en soit la raison en tout cas, un logement habité, mais qui ne rapporte rien n’est pas rentable. Pour se faire indemniser au cas où de tels cas se présenteraient, le propriétaire a désormais la possibilité de souscrire à l’avance une garantie loyers impayés, inclus dans leur contrat d’assurance. Cette solution était auparavant réservée aux agences immobilières, mais ce temps est résolu. Comme son nom l’indique, cette garantie couvre en premier lieu les loyers impayés, mais elle prend également en charge l’indemnisation des dégradations du logement si celles-ci ne sont découvertes qu’après le départ des locataires. Pour de nombreuses raisons, de nombreux propriétaires n’incluent pas la garantie loyers impayés dans leur assurance habitation. Dans ce cas, il est possible de faire jouer la loi si les locataires occupent encore les lieux en mettant une procédure d’expulsion en marche.

Locataire mauvais payeur : autres conseils utiles

Pour anticiper les éventuelles difficultés financières du locataire, le propriétaire peut demander une caution solidaire en début de bail. Cette solution est signée entre le propriétaire, le locataire et un proche de celui-ci qui se porte garant pour payer les loyers dans le cas où le locataire ne peut pas les prendre en charge. Tous les locataires ne peuvent toutefois pas avoir recours à une caution solidaire. Dans ce cas, le propriétaire peut anticiper les problèmes de paiement de loyers avec la garantie Loca-Pass. Valable 3 ans à partir du jour où le locataire investit les lieux, cette garantie peut rembourser 18 loyers impayés. Nécessitant une garantie plafonnée à 2300 € par mensualité, cette formule est mise en jeu lorsque le propriétaire en fait la demande à la suite d’autres procédures inefficaces (ex. mise en demeure, lettre de rappel de mise en demeure…). Si aucune de ces deux solutions n’a été choisie, le propriétaire peut s’assurer contre les loyers impayés avec d’autres formules. Il y a notamment la Garantie des risques locatifs, un dispositif permettant aux propriétaires d’avoir à faire avec des locataires dont le montant des revenus équivaut au minimum au double de celui du loyer mensuel et des charges.